Dessins de Georges TOURNON - Pascal THIELL
     
Dessins de Georges TOURNON
Georges Tournon, né le 26 septembre 1895 à Gaillac et mort le 4 janvier 1961, est un artiste peintre français.
Il est le fils aîné de l'artiste-peintre et décorateur Raymond Tournon et de l'artiste-peintre portraitiste Éléonore Marche que ce dernier a épousé le 12 décembre 1894 à Gaillac. Il aura deux frères : Raymond Tournon (1901-1975), également peintre, décorateur de théâtre et de cinéma, et Jean-François Tournon (1905-1986), escrimeur, médaille de bronze aux Jeux olympiques, puis arbitre. Il est connu pour ses croquis du peuple de la rue (marchands, pêcheurs, clochards, vagabonds), les personnages de la misère de l’entre deux-guerres constituent ses sujets de prédilection.
Il utilise des techniques variées, aquarelle, fusain, gouache. Sa vie reste peu documentée.
« Georges Tournon devait être un artiste parisien qui avait acquis une dextérité certaine dans l’art de croquer le petit peuple de la rue. Il avait une réelle prédilection pour repérer et dessiner d’après-nature des personnages de la misère d’entre les deux guerres. Clochards recroquevillés par le froid et la faim, couples de vieux assis sur un banc, vagabonds errants… il associait à ces exclus « au bout du rouleau », des vendeurs de « quasi-rien », qui, contre quelques sous, cédaient aux passants des fleurs, du mimosa, des plumeaux… ou jouaient de l’orgue de barbarie portatif à la sonorité si déchirante qu’on ne l’oublie pas une fois qu’on l’a entendue(…)Le dessinateur devait croquer les silhouettes sur le vif et finir de coloriser chez lui avec les moyens du bord les moins chers. Pour lui, il n’y avait pas de toile ou d’huile. Georges Tournon utilisait le crayon, le pastel, le fusain et la craie. Sur le peintre lui-même, on ne trouve réellement que peu de choses sur le Net. Même les dates ne collent pas. Celles indiquées, 1928-1958, ne peuvent expliquer qu’il aurait dessiné des croquis de char camouflé pendant la première guerre mondiale. » Le Blog d'Elisabeth Poulain (http://www.elisabethpoulain.com/article-m-comme-man-le-vieil-homme-aux-peignes-georges-tournon-119608564.html)

Présent dans les collections publiques :
"Marchand de violettes", dessin, Grenoble, musée de l'Ancien Évêché
1919 : "Prisonnier boche", huile sur toile, Paris, hôtel de Brienne, ministère de la Défense
"Le Père Louis, fleurs artificiels", huile sur toile, Paris, palais du Luxembourg, Sénat
"Danseuse de corde", huile sur toile, Strasbourg, Commission centrale pour la navigation du Rhin1
Musée des beaux-arts de Gaillac

Bibliographie : Dictionnaire Bénézit

Chaque dessin est fait au fusain, aquarelle et gouache. Dimensions environ 16 x 10.5 cm. Chaque dessin est signé, situé à Paris (sauf pour la réf: P0065 intitulée "fête à Alforville") et daté 1922 (?) ou 1923 (?)
(Cliquer sur les photos pour avoir la référence et le prix)
Top