D'après R. GOUPIE "La rencontre" - Pascal THIELL
     
D'après R. GOUPIE "La rencontre"
Richard Goubie (Paris 1842 – 1899, peintre et illustrateur français) est l'élève de Jean-Léon Gérôme à l'École des beaux-arts de Paris.
Dès 1869, il expose ses œuvres au Salon de Paris jusqu'à son décès. Il rencontre rapidement le succès avec son Relais au Bois qui l'orienter vers la peinture animalière.
Ces nombreuses toiles évoquent des paysages de campagne très verdoyants et fleuris, dans lesquels évoluent le plus souvent des chevaux en liberté où montés par d'élégants cavaliers ou cavalières du monde aristocratique ou bourgeois. La nature est sereine et omniprésente.

Goupil et Cie (marchands d'art, 1897-1919) était une société spécialisée dans la reproductions d'oeuves d'art, réputée pour ses innovations techniques qui permirent de réaliser des reproductions de haute qualité.
En 1886, Léon Boussod, prend la direction de la société, qui devient « Goupil & Cie — Boussod, Valadon & Cie successeurs ». Les nouveaux associés ouvrent plusieurs autres galeries à Paris : au 2 place de l'Opéra, au 9 rue Chaptal (où se trouve l'imprimerie-édition) et au 24 boulevard des Capucines, tout en conservant le boulevard Montmartre.
En 1888, Boussod prend comme associés le franco-napolitain Michel Manzi, ingénieur typographe, inventeur et éditeur, et Maurice Joyant (1864-1930), critique et marchand d’art ; tous les deux sont amis de Toulouse-Lautrec, d'Edgar Degas, et de nombreux autres artistes. La maison devient après 1892 « Boussod, Manzi, Joyant et Cie (anciennement Goupil) ».

Typogravure 31x27 cm (avec marges, hors cadre), de la maison "Boussod Valadon et cie" (successeur de Goupil et Cie). Porte la mention "Copyright 1893 by boussod valadon et cie". Rehauts fait à l'aquarelle. gravure d'une très grande finesse. Ancienne étiquette sur la face dont l'écriture est devenue illisible.

Réf: P0034
Prix: 190 €
Top